Accueil / Actualité / GFT annonce un chiffre d’affaires et des bénéfices en hausse pour 2011

GFT annonce un chiffre d’affaires et des bénéfices en hausse pour 2011

Logo GFT technologies AG

GFT technologies AG (GFT) a annoncé la semaine dernière ses résultats financiers préliminaires et avant audit pour l’année fiscale2011 : le chiffre d’affaires consolidé est en hausse de 10% à 272,38 millions d’EUR (année précédente : 248,26 millions d’EUR) ; le bénéfice avant impôt reste quasiment inchangé à 11,05 millions d’EUR (année précédente : 11,55 millions d’EUR). GFT basé à Stuttgart (Allemagne) est un des leaders mondiaux de la fourniture de services IT au secteur de la finance. Ces services permettent aux institutions financières d’intégrer les technologies modernes avec rapidité et fiabilité afin d’accroître leur compétitivité à long terme.

« En 2011, nous avons profité de la reprise économique générale pour démarrer l’année vigoureusement. Dès les six premiers mois, nous avions déjà dépassé nos bons résultats de l’année passée et nous avons également bien tenu le cap dans l’environnement économique défavorable des six derniers mois. Grâce à deux acquisitions programmées en 2011, nous avons investi pour le futur, accéléré notre croissance et renforcé notre position en temps que partenaire stratégique IT pour le secteur des services financiers », déclare le PDG de GFT Ulrich Dietz.

« Nous maintenons notre objectif d’un chiffre d’affaires de 500millions d’EUR pour 2015. La demande pour des solutions innovantes et fiables dans le secteur de la vie et du travail mobiles croit rapidement. Notre offre attractive en solutions numériques permet à nos clients d’exploiter les opportunités de ce marché futur. Par ailleurs, notre réseau international d’experts répond à la perfection aux besoins d’un monde du travail à la flexibilité croissante. », a t’il ajouté.

Chiffre d’affaires : taux de croissance élevés en France, aux USA et en Suisse

En 2011, le groupe GFT a profité de la reprise économique et est parvenu à accroitre son chiffre d’affaires de 10% à 272,38 millions d’EUR. Cette forte croissance est due essentiellement à la division Resourcing du groupe, qui a tiré partie d’une forte demande en spécialistes et ingénieurs IT tous secteurs ou pays confondus. Dans la période considérée, le chiffre d’affaires de la division s’est élevé à 156,38 millions d’EUR – une croissance de 19% par rapport à l’année précédente qui affichait un chiffre d’affaires de131,77 millions d’EUR. Cette croissance fut dynamisée par une coopération accrue avec les clients existants d’une part et par l’introduction dans de nouveaux secteurs d’activité d’autre. Dans le secteur industriel en particulier, la demande en personnel hautement qualifié pour les projets en Europe ou hors Europe fut plus forte en 2011. Jean-François Bodin, directeur général de la division Resourcing affirme : « En 2011, nous avons développé significativement notre activité Resourcing en France. Cela a été possible grâce à une augmentation importante du chiffre d’affaires avec les grands comptes mais aussi grâce à l’acquisition réussie de nouveaux clients. Cela valide la pertinence de notre stratégie visant à nous concentrer sur les cœurs de métier de nos clients afin de contribuer significativement à la performance de leurs activités. Ainsi nous sommes perçus par nos partenaires et clients comme des alliés fiables et sérieux. En 2012, nos activités continueront à se concentrer sur les secteurs et marchés porteurs, comme le secteur de la finance, le monde digital, les télécommunications et quelques autres secteurs industriels sélectionnés. »

La stabilité accrue du secteur financier s’est traduite parle développement positif de la division Services dans les six premiers mois. Au second semestre toutefois, l’activité ne put éviter le ralentissement de la croissance. Néanmoins, elle a maintenu le haut niveau de l’année précédente avec un chiffre d’affaires de 115,50 millions d’EUR (année précédente :116,47 millions d’EUR). La stabilité de ce chiffre provient des projets à long terme dans le domaine des solutions core banking  et les services externalisés ont permis de compenser presque entièrement la faiblesse des demandes dans les secteurs bancaires d’investissement et de financement.

Le succès de l’expansion de la division Resourcing et l’augmentation du volume d’activité de certains projets dans la division  Services est à l’origine des taux de croissance élevés dans plusieurs pays : en France, la croissance en année glissante atteint 53%, en faisant ainsi le troisième plus gros marché des ventes du groupe GFT, alors que le chiffre d’affaires en Suisse a bondi de 84%. Quant aux USA et à l’Allemagne, la croissance du chiffre d’affaires a atteint respectivement 13% et 5%. En dépit d’un environnement défavorable des marchés, le chiffre d’affaires traditionnellement élevé en Espagne, s’est accru de quelque 11%. Au Royaume-Uni, une demande plus timide du secteur financier a conduit à une baisse de 5% du chiffre d’affaires.

Bénéfice avant impôt : quasiment inchangé par rapport à l’année précédente

Le bénéfice avant impôt en 2011 fut affecté par la réduction des dépenses d’investissement par le secteur financier et la baisse du chiffre d’affaires consécutive. Avec 11,05 millions d’EUR, il s’établit légèrement en dessous de celui de l’année précédente (11,05 millions d’EUR). La division Services contribue à la plus grosse part de ce montant (9,01 millions d’EUR comparé à 9,40 millions d’EUR l’année passée). Un chiffre d’affaires en recul associé à une dégradation du taux d’utilisation a eu un effet réducteur sur les bénéfices de la division au second semestre. Pour la division Resourcing, les bénéfices affichent une croissance de 17% à 3,49 millions d’EUR (2,29 millions d’EUR l’année précédente). Cela s’explique par le développement du chiffre d’affaires et le succès des mesures prises pour dynamiser la  productivité.

 Perspective : cibler les marchés futurs pour le développement durable.

« Notre portfolio de produits et services s’est révélé très robuste dans des périodes incertaines. Nous poursuivrons notre développement stratégique de 2011 et resterons concentrés sur les marchés et thèmes futurs en 2012. Nous visons les secteurs porteurs dans le domaine de la finance avec des solutions IT innovantes pour applications mobiles. Nous nous attendons de plus à une hausse de la demande globale en personnel hautement qualifié pour stimuler de nouveaux développements », affirme le PDG Ulrich Dietz.

En prenant appui sur les robustes progrès de sa division Resourcing et sur le haut niveau de la demande, GFT envisage de maintenir sa solide croissance dans ce secteur. De plus, l’entreprise anticipe une demande croissante du secteur financier en offre et solutions IT externalisés pour satisfaire une demande croissante en 2012. Comme Ulrich Dietz l’explique :« Bien que nous devons compenser une baisse significative du chiffre d’affaires d’un client dans le secteur Resourcing, nous prévoyons d’augmenter l’activité des autres secteurs en 2012. Pour l’année fiscale en cours, nous tablons sur un chiffre d’affaires de 250 millions d’EUR et un bénéfice avant impôts de 12 millions d’EUR. » A moyen terme, GFT vise un objectif de 500 millions d’EUR en 2015 : « Notre ambition est d’élargir nos compétences avec de nouvelles acquisitions et de maintenir notre objectif d’un chiffre d’affaires de 500 millions d’EUR. »

GFT technologies AG (GFT) - Chiffre d'affaires 2011

A propos Beugré Jean-Augustin

CEO, Rédacteur en Chef et Fondateur des sites Le Journal du Numérique, Actu-Gamer, ZoneWP et Journal-Foot.com.