Les plus grands supercalculateurs au monde sont équipés de processeurs Intel ?!


Logo Intel

Intel Corporation a déclaré que les processeurs Intel Xeon série 5600, annoncés en début d’année, étaient au cœur du plus puissant des supercalculateurs au monde, le Tianhe-1A. Situé au National Supercomputing Center de Tianjin (Chine), celui-ci regroupe 14 396 puces Intel accompagnées de cartes accélératrices et affiche des performances époustouflantes de 2,27 petaflops (2,27 x 1024 calculs par seconde). En partenariat avec le constructeur chinois Inspur, Intel a travaillé en étroite collaboration avec le National Supercomputing Center et ses partenaires techniques pour parvenir à ces performances de pointe.

Annoncée au SC10 les 13 au 19 novembre à la Nouvelle Orléans, la trente-sixième édition du palmarès TOP500* des supercalculateurs montre que près de 80 % des cinq cents premiers de ces machines au monde sont équipés de processeurs Intel. On les trouve de plus en plus dans les domaines que sont la géophysique, les calculs financiers et la recherche scientifiques axés sur des applications concrètes telles que celles destinées à renforcer la sécurité des joueurs de football et à améliorer l’imagerie médicale. Selon ce palmarès, des puces Intel équipent aujourd’hui en outre trois des cinq autres machines y occupant les cinq positions suivantes. Les processeurs Xeon série 5600 sont ainsi un composant essentiel du n° 3 de la liste (Shenzhen) et du nouveau n° 4 situé au Tokyo Institute of Technology. Les nouveaux processeurs Intel Xeon 7500 équipent aussi le Bull* Supernode du CEA, qui figure à présent en sixième position. La place d’Intel au TOP500 s’est ainsi considérablement confortée en dix ans, de six machines à peine à l’édition de novembre 2000 à 398 aujourd’hui, soit près de 80 %.

Rajeeb Hazra, responsable de la division High Performance Computing d’Intel :  » Notre calendrier de sortie des processeurs Xeon continue de donner naissance à des supercalculateurs ultra-puissants, qui contribuent à répondre aux plus grands enjeux auxquels est confrontée l’humanité. La première position au TOP500 est une source de grande fierté et démontre les extraordinaires gains en performance et en adaptabilité que nos processeurs procurent sur toute une série d’applications concrètes. »

Autres succès au TOP500

Outre le supercalculateur de Tianjin, 17 296 puces Intel équipent le n° 6 de la liste. La machine du CEA de Bull possède également le plus grand système de mémoire partagée construit autour des processeurs Xeon série 7500 et atteint des performances dépassant le petaflop.

Une autre entrée notable est celle du Tokyo Institute of Technology. Doté de processeurs Intel Xeon série 5600, ce supercalculateur NEC*/HP*, qui arrive en quatrième position, atteint 2,4 teraflops.

Liste semestrielle de supercalculateurs; le TOP500 est l’œuvre d’Hans Meuer de l’université de Mannheim, d’Erich Strohmaier et d’Horst Simon du National Energy Research Scientific Computing Center du ministère américain de l’Energie et de Jack Dongarra de l’université du Tennessee. Le palmarès complet est consultable sur www.top500.org.

Démonstrations de l’architecture Intel® MIC (Many Integrated Core)

Au cours du SC10, Intel a procédé à des démonstrations qui mettent en exergue les capacités concrètes de l’architecture MIC, récemment annoncée et surnommée « Mike ». Il s’est agi notamment d’utiliser cette architecture comme coprocesseur gérant des démonstrations de dérivée financière de Monte Carlo, qui ont affiché le double de performances par rapport à des technologies précédentes. L’application Monte Carlo pour Intel MIC était générée à l’aide de code C++ standard avec une version optimisée des outils de développement logiciels Intel Parallel Studio XE 2011. Son objectif était notamment de montrer comme les applications pour puces Intel standards pourront se dimensionner pour les futurs produits Intel MIC.

Intel a également fait la démonstration d’un système d’imagerie médicale compressée élaboré avec la clinique Mayo sur Knights Ferry (nom de code), premiers kits de conception et de développement Intel MIC. Cette démonstration exploitait des signaux compressés pour recréer rapidement des images de haute qualité, réduisant ainsi le délai nécessaire à passer un scanner.

* Les autres noms et désignations peuvent être revendiqués comme marques par des tiers.

Beugré Jean-Augustin

CEO, Editor in Chief & Founder at Le Journal du Numérique since more than 10 years now - Je suis le CEO, Rédacteur en Chef et Fondateur du réseau Kassi Media regroupant les sites, Le Journal du Numérique, Actu-Gamer, ZoneWP et Journal-Foot.com. Autodidacte de nature, je me forme régulièrement dans le Marketing Digital, la gestion de projet, de même que dans ce qui touche au Community Management, au Developpement Web. Cela fait maintenant 15 sur le web, avec plus 10 ans d'expérience dans le rédaction web, Community Management, le webmastering et le SEO (Référencement naturel).