MySpace supprime 29.000 comptes de délinquants sexuels.


 MySpace supprime 29.000 comptes de délinquants sexuels.Le site MySpace réseau social américain plus de 60 millions de visiteurs uniques après avoir supprimé près de 7000 comptes de son réseau jugés répréhensibles. Nous apprenons maintenant par la justice américaine que c’est pas moins de 29.000 comptes supplémentaires qui ont été supprimés de MySpace. Ces 29 000 comptes on été supprimés après que MySpace ai utilisé une base de données recensant les principaux délinquants sexuels déjà condamnés aux États-Unis de façon ce qui leur permet de retrouver plus facilement délinquants sexuels qui viendraient profiter de son réseau pour trouver leurs prochaines victimes.

MySpace étant détenu par le groupe News Corporation de Rupert Murdoch craint donc d’être tenu responsable si une agression sexuelle future arivait à cause de ses services. Cette décision du Groupe n’est d’ailleurs pas un hasard elle est ménée après que MySpace ai reçu récemment plusieures plaintes faisant suite aux agressions de jeunes filles fait par des adultes se faisant passer pour des adolescents. Comme je vous le disait un peu plus haut plusieurs personnes déjà condamnées pour délinquance sexuelle utilisent ce service et certains recidivistes veulent réitérer leur passé.

Un avocat général du Connecticut engagé dans la lutte annoncait que : « l’explosion de l’épidémie de profilsd’agresseurs sexuels sur MySpace, 29 000, et d’autres encore, exigeait un passage à l’action »

En tout cas MySpace semble avoir pris les choses en main puisque en effet MySpace supprime pratiquement 4 fois plus de profils qu’en mai dernier ! « Nous sommes heureux d’avoir victorieusement identifié puis supprimé les comptes de délinquants sexuels enregistrés sur notre site et nous espérons que les autres réseaux sociaux suivront notre exemple », déclarait Hemanshu Nigam qui est responsable de la sécurité chez MySpace.

Alors qu’un américain de Virginie a récemment reconnu avoir kidnappé une jeune fille de 14 ans qu’il avait rencontrée sur MySpace, l’état de Caroline du Nord étudie l’opportunité d’imposer une validation parentale lors de l’inscription d’un adolescent sur le site. Actuellement, un âge minimum de 14 ans est requis pour s’inscrire sur MySpace US. Ces mesures pourront je l’espère être imposer à ce genre de services qui cachent beaucoup de prédateurs pour les enfants. C’est tout de même une très bonne initiative de la part de MySpace, même si il y a un interêt marketing et financier la dedans.

Actuellement le site prépare un système de surveillance dédié aux parents. Ces derniers pourront ainsi surveiller les MySpace !

Personnellement et ce n’est pas pour faire peur à certains mais vous savez tout comme moi que la plupart de ces délinquants sexuels doivent utiliser de fausses identités pour rechercher leurs victimes et je pense que ceux qui ne se sont pas cachés sur le site sont les moins dangereux puisqu’ils n’avait peut être plus aucunes intentions malsaines.

Beugré Jean-Augustin

CEO, Editor in Chief & Founder at Le Journal du Numérique since more than 10 years now - Je suis le CEO, Rédacteur en Chef et Fondateur du réseau Kassi Media regroupant les sites, Le Journal du Numérique, Actu-Gamer, ZoneWP et Journal-Foot.com. Autodidacte de nature, je me forme régulièrement dans le Marketing Digital, la gestion de projet, de même que dans ce qui touche au Community Management, au Developpement Web. Cela fait maintenant 15 sur le web, avec plus 10 ans d'expérience dans le rédaction web, Community Management, le webmastering et le SEO (Référencement naturel).