Microsoft annonce un chiffre d’affaires annuel de 60 milliards de dollars


 Microsoft annonce un chiffre d’affaires annuel de 60 milliards de dollars Microsoft a annoncé un chiffre d’affaires de 15,84 milliards de dollars pour son dernier trimestre fiscal arrêté au 30 juin 2008, soit une augmentation de 18 % par rapport à la période correspondante de l’année dernière. Le résultat d’exploitation et le bénéfice par action après dilution pour ce trimestre ont été de 5,68 milliards de dollars et de 0,46 dollar, soit une augmentation de 42 % et de 48 %, respectivement, par rapport à la même période de l’année dernière. Pour l’exercice fiscal arrêté au 30 juin 2008, Microsoft a annoncé un chiffre d’affaires de 60,42 milliards de dollars, soit une augmentation de 18 % par rapport à l’année dernière. Le résultat d’exploitation et le bénéfice par action après dilution pour l’année ont été de 22,49 milliards de dollars et de 1,87 dollar, soit une augmentation annuelle de 21 % et de 32 %, respectivement.

Les taux de croissance du résultat d’exploitation et du bénéfice par action après dilution ont été affectés par 1,1 milliard de charges au quatrième trimestre de l’exercice fiscal 2007 du fait de l’extension de la garantie couvrant la Xbox 360.

 » 60 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel est un résultat exceptionnel, qui confirme la puissance de la combinaison de solutions technologiques hors pair et des performances de nos partenaires, ainsi que de nos équipes mondiales de vente et de marketing », commente Kevin Turner, directeur des opérations de Microsoft. « 2009 s’annonce bien, compte tenu de notre offre technologique impressionnante et de l’augmentation des services en ligne que nous commercialisons. « 

Cet exercice a été marqué par le lancement de produits phares de la gamme serveur de Microsoft : Windows Server 2008, SQL Server 2008 et Visual Studio 2008.

L’augmentation du chiffre d’affaires a été principalement liée à la demande soutenue pour tous les produits, dont Windows Vista qui s’est vendu à plus de 180 millions d’exemplaires depuis son lancement, la suite Microsoft Office 2007, les logiciels serveur, ainsi que les consoles Xbox 360 et les jeux.

« Nous avons fini le quatrième trimestre en beauté, achevant ainsi une année couronnée de succès pour la société. Le chiffre d’affaires annuel a augmenté de 18 %, le bénéfice par action dépassant même largement ce résultat », déclare Chris Liddell, directeur financier de Microsoft. « Malgré une conjoncture économique difficile, nous comptons profiter de l’élan pris au cours de l’exercice 2008 pour enregistrer un taux de croissance du chiffre d’affaires et des bénéfices à deux chiffres en 2009. »

Perspectives

Les prévisions de la direction de Microsoft pour le trimestre arrêté au 30 septembre 2008 sont les suivantes :

  • Le chiffre d’affaires devrait se situer entre 14,7 et 14,9 milliards de dollars.
  • Le résultat d’exploitation devrait se situer entre 5,9 et 6 milliards de dollars.
  • Le bénéfice par action après dilution devrait se situer entre 0,47 et 0,48 dollar.
  • Les prévisions de la direction pour l’exercice fiscal arrêté au 30 juin 2009 sont les suivantes :
  • Le chiffre d’affaires devrait se situer entre 67,3 et 68,1 milliards de dollars.
  • Le résultat d’exploitation devrait se situer entre 26,3 et 26,9 milliards de dollars.
  • Le bénéfice par action après dilution devrait se situer entre 2,12 et 2,18 dollars.

Informations prévisionnelles

Les « informations prévisionnelles » du présent communiqué de presse sont fondées sur les anticipations actuelles et des hypothèses soumises à des risques et aléas. Les résultats peuvent s’avérer sensiblement différents de ces prévisions en raison de facteurs tels que :

  • Les difficultés rencontrées par le modèle économique de Microsoft ;
  • La concurrence intense sur tous les marchés de Microsoft ;
  • La capacité de Microsoft à continuer de protéger ses droits de propriété intellectuelle ;
  • Les plaintes affirmant que Microsoft a enfreint les droits de propriété intellectuelle de tiers ;
  • Le risque de divulgation non autorisée de parties importantes du code source de Microsoft ;
  • Le risque de baisse du chiffre d’affaires ou de responsabilité légale résultant des défaillances réelles ou présumées des produits Microsoft en matière de sécurité ;
  • Les litiges avec les pouvoirs publics ou les règlementations affectant la conception et la commercialisation des produits Microsoft ;
  • La capacité de Microsoft à attirer et retenir des salariés talentueux ;
  • Les retards pris dans les programmes de développement produit et les lancements liés ;
  • Des investissements considérables qui ne se traduisent pas par une hausse compensatrice du chiffre d’affaires ;
  • L’évolution de la conjoncture économique générale affectant la demande de matériel et logiciels informatiques ;
  • Les jugements défavorables dans le cadre de litiges ;
  • Une dette fiscale exceptionnelle ;
  • Le risque de problèmes de qualité ou d’approvisionnement pour le matériel grand public ou pour le matériel et les logiciels intégrés verticalement de Microsoft ;
  • Les dépréciations de survaleur ou d’actifs incorporels amortissables ayant un impact négatif sur le bénéfice ;
  • L’exposition à un plus grand nombre d’aléas économiques et règlementaires découlant de nos activités mondiales ;
  • Le contexte géopolitique, les catastrophes naturelles, les cyber-attaques et d’autres évènements catastrophiques perturbant les activités de Microsoft ;
  • Les acquisitions et joint-ventures ayant un impact négatif sur nos activités ;
  • La divulgation de données personnelles susceptibles d’engager la responsabilité de Microsoft et de nuire à sa réputation ;
  • Les pannes ou perturbations de services en ligne si Microsoft ne parvient pas à maintenir en place une infrastructure d’exploitation adéquate ;
  • Les perturbations au sein des canaux de distribution comme la faillite d’un distributeur important et ;
  • La mise en œuvre de structures de dépenses d’exploitation alignées sur la croissance du chiffre d’affaires.

Beugré Jean-Augustin

CEO, Editor in Chief & Founder at Le Journal du Numérique since more than 10 years now - Je suis le CEO, Rédacteur en Chef et Fondateur du réseau Kassi Media regroupant les sites, Le Journal du Numérique, Actu-Gamer, ZoneWP et Journal-Foot.com. Autodidacte de nature, je me forme régulièrement dans le Marketing Digital, la gestion de projet, de même que dans ce qui touche au Community Management, au Developpement Web. Cela fait maintenant 15 sur le web, avec plus 10 ans d'expérience dans le rédaction web, Community Management, le webmastering et le SEO (Référencement naturel).