Le nombre de téléphones mobiles devrait dépasser la population mondiale d’ici 2014


Logo Kroll Ontrack

D’après l’Union internationale des télécommunications, le nombre de téléphones mobiles à travers le monde devrait dépasser la population mondiale d’ici 2014, avec des taux de pénétration atteignant 96 % dans le monde d’ici la fin de l’année. Parallèlement à l’adoption généralisée des appareils mobiles, Kroll Ontrack, leader sur le marché de la récupération de données, de la recherche d’informations et de preuves informatiques, a constaté une hausse de 55 % des récupérations de données sur téléphones et tablettes entre 2010 et 2011, et de 161 % entre 2011 et 2012.

À l’heure où de plus en plus de personnes conservent de précieuses données personnelles et professionnelles sur leurs appareils mobiles, il est certain que les demandes de récupération en cas de problème continueront d’augmenter.

« Pour les appareils mobiles, les dommages physiques constituent la cause la plus courante de perte de données que nous voyons. Ils représentent environ deux-tiers des cas de récupération de données« , explique Paul Dujancourt, directeur général de Kroll Ontrack France. « Par nature, les appareils mobiles sont emmenés partout et sont donc plus exposés à l’erreur humaine, y compris les chutes qui peuvent provoquer des défaillances électroniques et les dégâts liés à l’eau. Le tiers restant concerne des défaillances logiques, telles que des fichiers supprimés par mégarde, des logiciels altérés, des blocages suite à un mauvais mot de passe et des problèmes de mise à niveau du système d’exploitation. »

Détail des défaillances des appareils mobiles

Les techniciens d’Ontrack Data Recovery signalent qu’en 2012, pour les récupérations résultant d’une défaillance physique, 31 % des cas étaient d’origine électronique, 23 % étaient le résultat de dégâts causés par l’eau ou l’humidité et 7 % étaient liés à l’endommagement de l’extérieur de l’appareil. Pour les récupérations résultant d’une défaillance logique, 26 % étaient le résultat de fichiers supprimés, 7 % étaient des altérations logicielles et 6 % étaient des cas de blocage dû à un mauvais mot de passe. Dans tous les types de scénarios de récupération, Kroll Ontrack constate que les incidents de perte de données sont indépendants de la plate-forme et se produisent sur tous les appareils, qu’ils fonctionnent sous iOS, Android ou Windows Phone.

Processus de récupération sur des appareils mobiles

« Dans la plupart des cas, la récupération peut être réalisée par une réparation physique ou en contournant un système d’exploitation altéré« , explique Paul Dujancourt, directeur général de Kroll Ontrack France. « Une fois cette étape effectuée, les outils logiciels spécialisés de Kroll Ontrack sont utilisés pour cibler les fichiers cruciaux et fournir aux clients un diagnostic sur l’état des données pouvant être récupérées. »

Par exemple, dans les cas de dommages physiques, les techniciens de Kroll Ontrack ouvrent l’appareil en salle blanche et évaluent l’état physique des circuits imprimés et des pièces via un processus de diagnostic exhaustif. Les éléments du circuit imprimé de l’appareil mobile sont examinés et réparés, le cas échéant, pour remettre l’appareil dans un état permettant de lire les données. Lorsqu’il existe une défaillance logique, telle qu’un système d’exploitation altéré ou un échec de mise à jour du système d’exploitation, les techniciens utilisent des logiciels spécialisés pour contourner le problème identifié, accéder aux données et les extraire.

Conseils en cas de perte de données

Les données les plus demandées lors des récupérations sur les appareils mobiles sont les photos, les vidéos et les contacts, suivis des notes et les SMS. Pour avoir les meilleures chances de récupérer ces données précieuses, Kroll Ontrack suggère les pratiques suivantes :

  • Réagissez vite. Éteignez l’appareil mobile immédiatement et faites-le parvenir à un spécialiste de la récupération de données. Plus vous attendrez, plus grand sera le risque que des données cruciales soient écrasées (fichiers supprimés) ou que le support de stockage soit endommagé de façon irrémédiable.
  • Pensez à sauvegarder. Avant qu’une catastrophe ne survienne, sauvegardez vos données sur un autre support, tel qu’un ordinateur portable, dans le cloud  ou encore sur un disque dur externe. Si vous rencontrez une erreur avec le système d’exploitation, cette sauvegarde est souvent le seul recours.
  • Sachez ce que vous voulez. La clé d’une récupération rapide consiste à savoir quelles données cibler. Indiquez à votre prestataire en récupération de données quelles données sont les plus importantes afin de garantir une récupération rapide et précise.

Beugré Jean-Augustin

CEO, Editor in Chief & Founder at Le Journal du Numérique since more than 10 years now - Je suis le CEO, Rédacteur en Chef et Fondateur du réseau Kassi Media regroupant les sites, Le Journal du Numérique, Actu-Gamer, ZoneWP et Journal-Foot.com. Autodidacte de nature, je me forme régulièrement dans le Marketing Digital, la gestion de projet, de même que dans ce qui touche au Community Management, au Developpement Web. Cela fait maintenant 15 sur le web, avec plus 10 ans d'expérience dans le rédaction web, Community Management, le webmastering et le SEO (Référencement naturel).

  • Nous pouvons confirmer avec ce que nous voyons chez Chronodisk ( http://www.chronodisk-recuperation-de-donnees.ca/ ) qu’effectivement la demande pour les appareils mobiles est de plus en plus forte. Mis à part pour la Chine où les vente de PC dépassent maintenant les niveaux américains, la transition vers le mobile est bien enclanchée.

  • Merci pour votre commentaire et la confirmation de cette tendance qui s’accélère :-)