Sony Ericsson bientôt numéro 3 mondial des mobiles ?!


Sony Ericsson bientôt numéro 3 mondial des téléphones mobiles ?! Le constructeur suédo-japonais, Sony Ericsson vient d’annoncer à la presse qu’il avait vendu durant l’année 2007 plus de 103,4 millions de téléphones mobiles. Pour rappel Sony Ericsson occupe actuellement avec ses 9% de parts de marché, le 4ème rang mondial des constructeurs de téléphones mobiles juste derrière Motorola. Ce dernier possède aux dernières nouvelles 13% du marché et pourrait très bientôt se faire dépasser par, la société nippo-suédoise. Une situation qui n’est pas nouvelle quand on sait qu’il n’y a pas si longtemps, le géant coréen Samsung a pris la deuxième place mondiale derrière Nokia. Sony Ericsson va donc très bien en ce moment avec 18% de ventes en plus par par rapport à l’année 2006.

La très bonne direction de l’entreprise pas son président, Hideki Komiyama a donc payé, celui n’a dailleurs pas retenu ces mots en novembre dernier en déclarant :  » Nous avons bénéficié d’une énorme croissance ces trois dernières
années. Je veux amener la société à plus encore et je prendrai les
mesures pour y parvenir […]
Je veux faire de cette société l’une du Top 3 de l’industrie. « 

Pour finir on peut expliquer ses bon chiffres de ventes par la commercialisation au mois d’octobre 2005 des téléphones et smartphones de la gamme « Walkman », qui rappelons le se sont écoulés a près de 57 millions d’unités.

Sony Ericsson bientôt numéro 3 mondial des téléphones mobiles ?!

Beugré Jean-Augustin

CEO, Editor in Chief & Founder at Le Journal du Numérique since more than 10 years now - Je suis le CEO, Rédacteur en Chef et Fondateur du réseau Kassi Media regroupant les sites, Le Journal du Numérique, Actu-Gamer, ZoneWP et Journal-Foot.com. Autodidacte de nature, je me forme régulièrement dans le Marketing Digital, la gestion de projet, de même que dans ce qui touche au Community Management, au Developpement Web. Cela fait maintenant 15 sur le web, avec plus 10 ans d'expérience dans le rédaction web, Community Management, le webmastering et le SEO (Référencement naturel).