LokiTorrent fermé, ses connexions livrées


LokiTorrent un gros sites de téléchargement de Torrent a été fermé la semaine dernière par Hollywood. Pour éviter des démêlées judiciaires, son créateur aurait fourni aux studios les « logs » de son serveur, qui permettrait de localiser les plus gros téléchargeurs…

BitTorrent est le nom de la technologie peer-to-peer la plus évoluée à ce jour. Entièrement décentralisée, elle ne repose pas sur des moteurs de recherche, mais sur des « trackers » disponibles sur des sites dédiés. Même si BitTorrent est de plus en plus utilisé pour des téléchargements légaux, certains de ces sites proposant des contenus protégés sont la cible des studios holywoodiens et de leur syndicat, la MPAA.

A la fin de l’année dernière, la MPAA avait ainsi obtenu la fermeture de Suprnova.org et Youceff.org, vite remplacés par un autre site du même genre, Lokitorrent. Celui-ci, se proclamant légal, faisait un appel aux dons pour faire face à la menace de l’industrie. En quelques semaines, il récoltait pas moins de 40.000 $. Mais cela ne semble pas avoir suffi.

La semaine précédente, la page d’accueil de LokiTorrent était remplacée par un message d’avertissement : « Vous pouvez cliquer, mais vous ne pouvez pas vous cacher… ». La MPAA avait obtenu la fermeture du site auprès de la cour fédérale de Dallas. Selon un communiqué émis par le syndicat, Edward Webber, l’opérateur du site, « a accepté de régler un dédommagement et a reconnu le risque de devoir payer d’autres amendes s’il continue de telles activités ».

Mais ce qu’a obtenu la MPAA ne se limite pas à une réparation financière. Selon le même communiqué, le tribunal a également donné au syndicat le droit d’accès « aux logs (journal des connexions) et aux données serveurs relatifs à l’activité illégale de son site BitTorrent, ce qui lui permettra de retrouver ceux qui se sont servis de LokiTorrent pour s’engager dans des activités illégales ».

Cette annonce pousse certains à se demander si le propriétaire de LokiTorrent n’aurait pas vendu son site à la MPAA. Les sites Ratiatum ou Slyck pointent par exemple le fait qu’une semaine avant sa fermeture, le site était aux enchères sur un site spécialisé dans la négociaton de sites de commerce en ligne. Et ils se posent une question dérangeante : les 40.000 dollars fournis par les internautes auraient-ils permis de négocier avec l’Hollywood alors qu’ils devaient servir à une bataille judiciaire pour le p2p ?

Source : TF1

Beugré Jean-Augustin

CEO, Editor in Chief & Founder at Le Journal du Numérique since more than 10 years now - Je suis le CEO, Rédacteur en Chef et Fondateur du réseau Kassi Media regroupant les sites, Le Journal du Numérique, Actu-Gamer, ZoneWP et Journal-Foot.com. Autodidacte de nature, je me forme régulièrement dans le Marketing Digital, la gestion de projet, de même que dans ce qui touche au Community Management, au Developpement Web. Cela fait maintenant 15 sur le web, avec plus 10 ans d'expérience dans le rédaction web, Community Management, le webmastering et le SEO (Référencement naturel).