SUPINFO : L’école d’ingénieur en informatique


SUPINFO : L'école d'ingénieur en informatique du geek. En 2005, SUPINFO a feté  ses 40 ans… 40 ans d’expérience au service des entreprises et des collectivités Fondée en 1965 par un ingénieur SUPELEC (l’Ecole Supérieure d’Electricité – E.S.E) qui voulait doter l’informatique de sa Grande Ecole, SUPINFO (l’Ecole Supérieure d’Informatique – E.S.I) est un établissement d’enseignement supérieur technique privé français, reconnu par l’état par décret du 10 janvier 1972 et aujourd’hui riche de plus de 4200 ingénieurs depuis sa création…

[summary]

Je tiens tout dabord a vous dire que votre chère webmaster sera normalement l’année prochaine dans cette ecole pour améliorer ces connaissances.

L’adresse du site de SUPINFO : http://www.supinfo.com

L’Ecole Supérieure d’Informatique de Paris a pour vocation de former en 5 ans , après un baccalauréat scientifique , des ingénieurs de haut niveau, spécialistes des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et directement opérationnels en entreprise à leur sortie de l’Ecole. Il leur est alors délivré un titre international d’ingénierie informatique (BAC+5) aujourd’hui accrédité comme « European Master of Science ».

La reconnaissance des leaders mondiaux de l’industrie informatique, L’établissement est reconnu par les leaders mondiaux de l’industrie comme une Grande École Française exclusivement dédiée à l’informatique et aux nouvelles technologies. En effet, l’école a signé des partenariats pédagogiques très forts avec les leaders mondiaux du secteur informatique comme Microsoft , n°1 mondial des logiciels, Oracle , n° 1 mondial des bases de données, Cisco Systems , n°1 mondial des technologies de réseaux de communication, mais aussi IBM, Sun Microsystems, Mandriva ou encore Apple Computer et Hewlett Packard . En plus du diplôme délivré par l’école, tous les élèves ingénieurs de SUPINFO obtiennent plusieurs certifications professionnelles officielles de Microsoft, Oracle, Cisco, Sun ou encore Mandriva Linux , certifications reconnues dans le monde entier.

 

SUPINFO est devenu un centre de test et de certification international officiel en France en TIC pour de nombreux industriels du secteur informatique et technologique de pointe : Adobe, Agilent Technologies, Altiris, Avaya Inc., BindView, BMC Software, Brocade, Certifications International, Check Point Software Technologies, Cisco Systems, CIW, CompTIA, Crystal, Dassault Systèmes / CATIA, IBM/Lotus/Tivoli, Internet Security Systems (ISS), Linux Professional Institute (LPI), Macromedia, MatrixOne, McDATA, Microsoft, Microsoft Business Solutions, MySQL, National Instruments (NI), Novell, Radware, RSA Security, Security Certified Program (SCP), Siebel Systems, Siemens, Sun Microsystems – SAI, Telecommunications Industry Association (TIA), VERITAS, VMware, Zend Technologies . Avec une capacité d’inscription et de passage de plus de 600 tests officiels par semaine faisant de l’école l’un des plus importants centre de certification pour la région européen, Afrique et Moyen-Orient (premier centre de test VUE-Virtual University Entreprise en 2003 pour la région EMEA-Europe Middle-East and Africa ).
[pagebreak]
Un petit mot des grands acteurs de l’informatique :

SUPINFO : L'école d'informatique pour le passionné. "Ce que nous avons trouvé dans les écoles d’ingénieurs et particulièrement chez SUPINFO , ce sont des gens qui s’adaptent très vite et qui peuvent monter des cursus universitaires dédiés à un besoin particulier identifié sur le marché ce qui permet de répondre instantanément aux besoins de l’industrie. Nous avons besoin pour nous même, pour nos clients et pour nos partenaires d’avoir des gens compétents et on estime que SUPINFO forme des ingénieurs qui sont capables de répondre à l’ensemble des besoins que l’industrie nous demande." –

Vincent BASQUIN – Direction Education de Microsoft France.

"Nous vendons de la technologie, mais SUPINFO va nous vendre les talents qu’il forme et qui nous seront nécessaires pour diriger ou pour travailler dans notre entreprise demain" –

Gilles LESAGE – Directeur Education Recherche chez IBM France.

"Parmi les établissements pionniers du programme Oracle Academic Initiative il y avait l’Ecole Supérieure d’Informatique " –

Jean-Pierre LAMARGOT – Responsable du programme Académique chez Oracle France.

"Nous avons élaboré un partenariat pour pouvoir donner la possibilité aux étudiants de s’appuyer sur des cours Red-Hat dans le labo Linux de SUPINFO. Ils ont mis en évidence un besoin du marché et une ouverture." –

François LUCATELLI – Responsable Education Red Hat France.

"On s’est aperçu qu’il y avait une pénurie de personnes compétentes en technologies Réseaux et il faut savoir une chose c’est que SUPINFO est l’une des plus grandes écoles au niveau de la formation sur les technologies Réseaux. Le Labo-Cisco de SUPINFO est une vitrine pour nous. SUPINFO est notre premier partenaire en France tant en nombre d’étudiants formé sur nos technologies qu’en pourcentage de réussite à nos certifications professionnelles" –

Christophe DOLINSEK – Area Academy Manager chez CISCO Systems France

"Je crois que le cursus d’études proposé par SUPINFO est réellement en avance…" –

Richard RAMOS, Directeur Education Recherche chez Apple France.
[pagebreak]
SUPINFO : L'école d'informatique pour le passionné. Les technologies au service de la pédagogie PC portable, tableau virtuel, Espace numérique de travail et e-learning rendent l’école ouverte 24h/24 et 7j/7 . Depuis 1998 , SUPINFO a amorcé un vaste programme de modernisation pédagogique en intégrant, dans l’intérêt de ses étudiants, de leurs parents, des professeurs et des entreprises les dernières technologies en matière d’e-learning et de campus numérique. La plateforme phare de SUPINFO , « Campus Booster » est l’outil, disponible en permanence, qui permet de relier toutes les communautés d’étudiants du réseau mondial de SUPINFO tout en leur mettant à disposition l’intégralité du contenu pédagogique de l’école, en ligne à partir d’une simple connexion à internet.

Aujourd’hui, tout étudiant de SUPINFO est équipé d’un ordinateur portable avec accès sans fil au réseau de l’école. La majorité des supports pédagogiques sont fournis par l’école au format électronique. Toutes les salles sont équipées de vidéo projecteurs et progressivement, des Tablet PCs remplacent les tableaux. L’apprentissage des langues étrangères (Anglais, Allemand, Espagnol, Italien, Néerlandais, Japonais et Chinois) se fait avec l’aide d’une plateforme d’e-learning ultra moderne disponible 24h/24 7j/7 avec exercices de prononciation, reconnaissance vocale et suivi des professeurs.

Les laboratoires pédagogiques de SUPINFO . Des accélérateurs de savoir créés avec les plus grands noms de l’informatique et devenus des références pour les entreprises. A SUPINFO , il n’y a pas d’esprit « concours ». Celui qui sait doit enseigner à celui qui ne sait pas. Cette philosophie est au coeur du système pédagogique de l’école et a pour objectif de faire en sorte que l’ingénieur SUPINFO ne soit pas simplement détenteur de savoir mais qu’il soit également savoir le transmettre. Tous les étudiants de SUPINFO peuvent s’impliquer non seulement dans la vie de l’école mais aussi et surtout dans le système pédagogique tout entier. A travers des laboratoires pédagogiques que l’école a créés avec ses partenaires (en France, les laboratoires Microsoft, Cisco, Linux, Oracle, Apple , Sun sont hébergés et gérés par SUPINFO ), l’école identifie les étudiants qui se passionnent pour certaines technologies ou applications, les forme par anticipation sur ces domaines et les implique ensuite dans le processus d’apprentissage de tous les autres étudiants.

Ainsi, après l’acquisition d’un savoir et d’un savoir faire, les étudiants de SUPINFO apprennent à transmettre : une qualité qui semble essentielle à la Direction de SUPINFO pour garantir aux entreprises des ingénieurs non seulement opérationnels mais aussi capables de gérer humainement des équipes et des projets d’envergure. Les étudiants membres de laboratoires pédagogiques de SUPINFO publient régulièrement des articles et de travaux de recherche sur les sites Internet des laboratoires disponibles pour la communauté des étudiants d’autres établissements mais aussi pour les entreprises. Certains laboratoires sont devenus des sites de références pour les partenaires industriels.

http://www.labo-cisco.com

http://www.labo-sun.com

http://www.labo-linux.com

http://www.labo-dotnet.com

http://www.labo-apple.com

http://www.labo-microsoft.com

http://www.labo-oracle.com
[pagebreak]

SUPINFO : L'école d'informatique pour le passionné.

« L’international au coeur de la formation de l’ingénieur » Depuis de nombreuses années, l’Ecole dispose de partenariats historiques avec l’Université Napier d’Édimbourg en Écosse et avec l’Université d’Oxford Brookes en Angleterre, toutes deux reconnues dans leur pays pour leur excellence en matière de formation sur les TIC. Les étudiants de SUPINFO peuvent partir au Royaume-Uni et intégrer directement les universités britanniques par reconnaissance de leur cursus SUPINFO pour préparer un double, voir un triple diplôme (Bachelor Honours degree et Master’s degree). Ces accords ont permis d’établir également un lien avec Towson University située à Baltimore (Maryland) aux USA. L’originalité de ces accords est de permettre de rendre ce type d’études à l’étranger véritablement accessible puisqu’un étudiant SUPINFO qui part à l’étranger dans le cadre des options de mobilités offertes par SUPINFO ne paie pas plus cher que s’il était resté en France, hébergement compris. C’est dans ce contexte que plusieurs étudiants de SUPINFO ont proposé à l’école de réfléchir à une meilleure présence nationale et internationale pour pouvoir les aider à réussir leur projet d’études en France métropolitaine mais aussi dans les DOM et à l’étranger tout en apprenant un métier d’avenir. Dès lors, l’objectif de SUPINFO n’était plus simplement de faire venir dans l’école parisienne des étudiants originaires d’autres régions de l’hexagone, des DOM ou de l’étranger mais réellement de développer une collaboration concrète avec plusieurs régions de France et du monde autour des technologies de l’information afin de créer un réseau d’Écoles Supérieures d’Informatique spécialisées dans l’ingénierie et permettant l’obtention d’un titre international commun et reconnu dans le monde entier. Le choix de SUPINFO s’est alors naturellement porté, dès 1999 sur le titre de Master Européen bien avant les premières discussions autour de la réforme LMD en France.

Un développement régional et international hors du commun…Un réseau de 16 écoles SUPINFO en France dont 2 dans les DOM, 3 écoles SUPINFO en Chine et une présence au Maroc, au Canada, au Royaume-Uni et en Belgique C’est dans cet esprit que SUPINFO a travaillé dès 2001 avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Martinique (CCIM) représenté par son Président Jean-Claude LUBIN afin de créer la première école d’ingénieurs des Antilles françaises proposant une formation identique à celle de Paris. Dès le départ, l’idée n’était pas de créer de toutes pièces une nouvelle école mais bien de mettre à disposition, à distance, les prestations de l’école parisienne. L’enjeu en effet étant de ne pas créer un nouveau diplôme qui aurait pu être mal perçu par les entreprises car moins connu mais bien de transmettre le même contenu et de délivrer le même diplôme qu’à Paris. Dès octobre 2001, «SUPINFO Caraïbes» a accueilli en Martinique sa première promotion. Aujourd’hui, ce sont 120 élèves ingénieurs antillais (Martiniquais, Guadeloupéens, Guyanais) spécialisés en TIC qui sont en cours de formation à la Martinique. Dès l’année universitaire 2005-2006, la totalité du cursus d’ingénierie informatique de cinq ans de SUPINFO Paris sera réalisable depuis la Martinique.

Certains étudiants antillais profitent déjà des opportunités de mobilité qu’offrent les partenariats internationaux de l’école en poursuivant une année en Angleterre, en Écosse, aux USA, en Chine, dans une des écoles du réseau SUPINFO ou dans l’une de ses universités partenaires. Parallèlement, SUPINFO a signé à Paris dès 2002 des accords avec 3 universités d’État chinoises (faisant partie des meilleures universités de leur pays – Programme gouvernemental « 211 ») en présence de représentants de l’Ambassade de Chine en France et a ainsi créé, sur le même modèle, 3 écoles SUPINFO en Chine au sein des facultés informatiques d’universités de plusieurs provinces en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie Française en Chine. Les étudiants chinois inscrits dans ces écoles à Hebei University of Technology (HEBUT) basée à Tianjin dans la province de Hebei, Shandong University of Science and Technology (SUST) basée à Qin-dao dans la province de Shandong et de Jiangsu University of Science and Technology (JUST) basée à Zhenjiang dans la province de Jiangsu, suivent alors un enseignement 100% « SUPINFO » identique à celui dispensé à Paris, majoritairement en Anglais au départ mais aussi en Français (car ils reçoivent un enseignement de 8 heures de Français par semaine) et se verront délivrer en fin de cursus le même titre de European Master que les étudiants parisiens après une dernière année en France.

En effet l’un des effets non négligeables de l’apport de SUPINFO aux universités d’État en Chine est la forte promotion de la langue française à travers un programme sur les hautes technologies habituellement délivré dans le monde presque exclusivement en Anglais. Le projet « SUPINFO Caraïbes » a aussi sensibilisé dès 2002 la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Réunion (CCIR) représentée par son Président, Monsieur Alain MACE, qui nous a demandé, avec le Conseil Général de la Réunion représentée par sa Présidente, Madame Nassimah DINDAR, avec le soutien du Conseil Régional représenté par son Président, Monsieur Paul VERGES, et de la Ville de Saint-Benoît représentée par son Député maire, Monsieur Bertho AUDIFAX, de réaliser la même école dans l’Océan Indien. SUPINFO Océan-Indien a donc reçu dès la rentrée 2004-2005 ses premiers élèves avec, dès la première année, l’ouverture de 3 classes (première et deuxième année du cycle préparatoire et première année du cycle ingénieur) totalisant plus de 100 élèves. La création de l’école à la Réunion avec la CCIR a aussi été l’occasion de développer des cursus de formations professionnelles certifiantes pour des salariés d’entreprise ou des personnes en reconversion autour des TIC. En 2003 et 2004, plus de 100 adultes ont alors été formés à La Réunion par SUPINFO, leur permettant ainsi de trouver immédiatement un nouvel emploi.

En 2004, une implantation dans la région Alsace, en partenariat avec le Conseil Régional d’Alsace représenté par son Président, Monsieur Adrien ZELLER, le Conseil Général du Haut-Rhin représenté par son Président, Monsieur Charles BUTTNER, et du Député maire de Colmar, Monsieur Gilbert MEYER, a permis d’accueillir des étudiants alsaciens qui peuvent désormais bénéficier des mêmes opportunités de mobilité que tous les autres étudiants de SUPINFO en France et à l’étranger. SUPINFO Alsace a été la septième école SUPINFO à voir le jour.
[pagebreak]

SUPINFO : L'école d'informatique pour le passionné. En 2005, un accord entre SUPINFO et netCom Technologies, Groupe ONA, permet à SUPINFO d’être présente au Maroc. Ce partenariat porte à la fois sur un partage des moyens pédagogiques mis à disposition par SUPINFO mais aussi sur l’expérience et la maîtrise du terrain local par netCom afin de mettre en place, dès mai 2005, des cycles de formations certifiantes dédiés aux TIC à l’attention des cadres d’entreprises marocaines. Le second objectif est déjà annoncé : l’ouverture prochaine d’une école d’ingénieurs en informatique SUPINFO au Maroc, alliant pragmatisme et adaptation aux attentes du marché marocain. Dans l’attente, les étudiants marocains désirant commencer un cursus à SUPINFO sont accueillis dans l’école de leur choix du réseau SUPINFO Paris dans le monde. L’année 2005 a vu la création pour la rentrée 2005-2006 de 7 nouveaux sites régionaux dans l’hexagone portant à 14 le nombre d’écoles propres au réseau SUPINFO et à 18 le nombre de sites proposés aux étudiants.

Une couverture nationale unique avec 16 écoles ! Une mobilité nationale et internationale pour les étudiants puisque chaque année d’étude peut se faire sur l’un des sites de SUPINFO en France et dans le monde. En plus de l’Île de France où SUPINFO Paris a son siège social, la liste des sites français sur lesquels tout étudiant inscrit à SUPINFO a la possibilité de suivre ses études d’une année à l’autre comprend : SUPINFO Champagne-Ardenne, en partenariat avec la ville de Troyes et la Communauté d’Agglomération Troyenne représentées par M. François BAROIN, Ministre de l’Outremer, Maire de Troyes et Président de la Communauté d’Agglomération Troyenne, SUPINFO Aquitaine, avec la ville de Bordeaux représentée par M. Hugues MARTIN, Député maire, SUPINFO Languedoc-Roussillon à Nîmes en partenariat avec la ville de Nîmes et la communauté d’agglomération Nîmes Métropole représentées par M. Jean-Paul FOURNIER, Maire de Nîmes et Président de Nîmes Métropole, SUPINFO Nord-Pas de Calais, avec la ville de Valenciennes représentée par M. Dominique RIQUET, Député maire, et avec la communauté d’agglomération représentée par M. Jean-Louis BORLOO, Ministre de l’emploi, de la cohésion sociale et du logement, Président de Valenciennes Métropole, SUPINFO Bourgogne à Mâcon en partenariat avec la ville de Mâcon représentée par M. Jean-Patrick COURTOIS, Sénateur maire, SUPINFO Bretagne en partenariat avec la ville de Saint-Malo et la Communauté d’Agglomération représentées par M. René COUANAU, Député maire de Saint-Malo et Président de la Communauté d’Agglomération du Pays de Saint-Malo, SUPINFO PACA avec la ville de Nice et la Communauté d’agglomération de Nice Côte d’Azur représentées par Jacques PEYRAT, Sénateur maire de Nice et Président de la CANCA, la Communauté d’Agglomération de Nice Côte d’Azur.

SUPINFO Alsace avec le Conseil Régional d’Alsace représenté par Adrien ZELLER, son Président. SUPINFO Caraïbes à la Martinique avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Martinique

représentée par son Président Claude POMPIERE, SUPINFO Océan Indien à la Réunion avec la ville de Saint-Benoît représentée par le Député maire – Bertho AUDIFAX et la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Réunion représentée par son

Président Eric MAGAMOOTOO.

Enfin, en 2006, dans le prolongement de sa politique de déploiement régional, SUPINFO ouvrira 5 nouveaux sites en France en accord avec les autorités locales et territoriales : SUPINFO Rhône-Alpes à Grenoble, SUPINFO Midi-Pyrénées à Toulouse et à Castres avec la création d’un campus universitaire au Château du Causse, SUPINFO Centre à Tours, SUPINFO Pays de la Loire à Nantes, SUPINFO Normandie à Caen. Ces nouveaux sites porteront à 19 le nombre d’écoles SUPINFO en France, et à 23 le nombre de sites proposés aux étudiants. Disposant de son propre réseau d’écoles, SUPINFO est l’une des rares écoles françaises qui offre dès aujourd’hui à ses élèves ingénieurs de faire chaque année d’étude dans l’une de ses écoles ou universités partenaires en France ou à l’étranger. Un étudiant peut commencer ses études en cycle préparatoire dans sa région d’origine, passer ensuite une année de plus dans une autre région française avant de partir au Royaume-Uni pour sa première année d’ingénieur, poursuivre sa deuxième année aux USA et enfin terminer au sein d’une des écoles SUPINFO China en Asie.

5 années d’études – 5 régions du mondes visitées et autant d’expériences et de connaissances accumulées ! Des études de plus en plus accessibles financièrement. Des frais de scolarité en baisse, 30 % d’élèves boursiers et plus de 90% de réussite. Reconnue par l’Etat, SUPINFO accepte directement et officiellement des étudiants boursiers du CROUS. Ceux-ci représentent plus de 30% des étudiants inscrits et démontrent que SUPINFO n’est pas une école uniquement dédiée à des étudiants issus de familles aisées. Beaucoup d’élèves obtiennent d’autre part des bourses régionales accordées par les Conseils Régionaux ou Conseil Généraux des territoires concernées. De plus l’école offre chaque année plus de 100 bourses internes sur taxe d’apprentissage allant de 3000 à 6000 euros aux étudiants les plus méritants des laboratoires pédagogiques et sélectionnés par le corps professoral. Parallèlement, SUPINFO propose avec son partenaire la Banque Populaire du Nord, des prêts études sans caution parentale afin de permettre aux étudiants de financer leurs études en toute simplicité et autonomie.

Enfin, SUPINFO travaille régulièrement sur la baisse des frais de scolarité qui passent pour 2006 à 5990 euros tout compris quelle que soit l’année d’étude, en baisse pour la 3ème année consécutive. En plus de cette volonté d’accessibilité financière des études, SUPINFO est fière de constater que, la sélection se faisant à l’admission dans l’école et non pas en cours d’études, plus de 90% des étudiants qui sont admis en première année du cycle préparatoire, réussissent leur cursus complet, 5 ans plus tard. Une efficacité pédagogique incontestable avec plus de 4400 anciens élèves plus de 2500 étudiants inscrits à la rentrée 2006, 100% de placement en entreprise et plus de 34.000 euros de salaire moyen à la sortie d’école.
[pagebreak]
SUPINFO : L'école d'informatique pour le passionné. Les chiffres parlent d’eux même : 40 ans au service des entreprises et des collectivités, plus de 1700 étudiants inscrits en 2005-2006, plus de 2500 attendus pour la rentrée 2006, plus de 4400 anciens élèves et 100% des diplômés SUPINFO trouvent un emploi dans les 3 mois qui suivent la fin des études (plus de 50% ont signé un Contrat de travail à Durée IndéterminéeCDI– avant même l’obtention de leur diplôme). Le salaire moyen à l’embauche dépasse les 34.000 euros à la sortie d’école. Vers la réalisation d’un rêve… Toutes ces expériences ont été porteuses de plusieurs succès : Succès pédagogiques d’abord puisque, bénéficiant du même enseignement avec le même programme, SUPINFO peut garantir l’homogénéité du niveau des élèves ingénieurs de tous les établissements de l’École Supérieure d’Informatique. En réalité, il n’y a qu’une école : SUPINFO Paris. Tous les étudiants inscrits dans l’établissement, quelle que soit leur région d’origine et l’endroit à partir duquel ils suivent leur scolarité sont en fait inscrits à SUPINFO Paris. L’Ecole Supérieure d’Informatique leur met à disposition des outils d’enseignement à distance évolué et leur offre un campus régional pour leur permettre de suivre leur scolarité sans se déplacer tous les matins sur le site de Paris. Il n’y a donc qu’une école et qu’un diplôme mais les étudiants peuvent y aller… dans leur propre région.

Succès technologiques ensuite car la création du réseau d’écoles SUPINFO en régions et à travers le monde a mobilisé les équipes et les étudiants pour apporter des solutions de formation ouverte et à distance, d’e-learning, de Campus numérique, de visioconférences, de travail de groupe, de liaisons hauts débits permanentes entre les établissements. SUPINFO est la seule école française qui dispose de son propre réseau privé transcontinental – VPN (Virtual Private Network) – qui relie véritablement et en permanence TOUTES les écoles entre elles et tous les étudiants entre eux. SUPINFO Caraïbes, par exemple, est donc reliée 24h/24 à la Réunion mais aussi et en même temps à Paris, à l’Alsace et à Pékin. SUPINFO a développé avec son partenaire opérateur France Telecom, une solution de téléphonie sur IP (VoIP) qui dote tous les étudiants de SUPINFO d’un numéro de téléphone personnel joignable de n’importe quel téléphone traditionnel mais qui leur permet de se téléphoner entre eux gratuitement, quelque soit leur localisation dans le monde. Le réseau de SUPINFO a également été à l’origine d’échanges réguliers entre les enseignants, les assistants de laboratoires et les étudiants qui se déplacent régulièrement sur tous les sites pour garantir une qualité d’enseignement homogène pour toutes les écoles.

Succès, enfin, en terme de sensibilisation à l’informatique et aux TIC dans de nombreuses régions, car l’implantation des Écoles Supérieures d’Informatique dans d’autres régions de France et du monde a créé de formidables opportunités de communication et d’accélération économique au cours desquelles les étudiants se sont particulièrement impliqués pour faire découvrir ces technologies au grand public, aux personnalités politiques et aux entreprises. Ces succès sont certainement à l’origine de l’enthousiasme d’une majorité de régions Françaises qui soutiennent ou sont prêtes à soutenir massivement l’implantation régionale de SUPINFO. Car la formation des hommes reste et restera toujours au coeur des développements des régions. L’École Supérieure d’Informatique se propose d’en être un des acteurs majeurs tant sur le plan de la formation initiale que sur le plan de la formation continue qui s’applique de plus en plus tout au long de la vie (long life learning). SUPINFO reste convaincu que pour mieux préparer l’avenir, les Technologies de l’Information et de la Communication représentent, pour la France et pour le monde, des opportunités fabuleuses d’échanges et donc d’exportations de prestations intellectuelle.

Alick MOURIESSE, 35 ans, ancien élève de SUPINFO originaire de la Martinique et Président du groupe depuis 1999 partage aujourd’hui, avec toute son équipe, le même rêve : qu’à travers des projets de développement du territoire et de collaborations internationales de ce type, de nombreuses régions françaises de l’hexagone ou des DOM qui en feront le choix et s’en donneront les moyens, puissent se démarquer ainsi dans un contexte mondial comme des exemples d’adaptation, de collaboration et de réussite. SUPINFO constituera toujours pour ces régions, un partenaire pragmatique et fidèle, une école moderne à forte vocation professionnalisante et résolument à l’écoute des attentes des entreprises d’aujourd’hui et de demain.

Fin ;-)

Beugré Jean-Augustin

CEO, Editor in Chief & Founder at Le Journal du Numérique since more than 10 years now - Je suis le CEO, Rédacteur en Chef et Fondateur du réseau Kassi Media regroupant les sites, Le Journal du Numérique, Actu-Gamer, ZoneWP et Journal-Foot.com. Autodidacte de nature, je me forme régulièrement dans le Marketing Digital, la gestion de projet, de même que dans ce qui touche au Community Management, au Developpement Web. Cela fait maintenant 15 sur le web, avec plus 10 ans d'expérience dans le rédaction web, Community Management, le webmastering et le SEO (Référencement naturel).